Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : velomileo / Pierre
  • velomileo / Pierre
  • : Découvrir l'Auvergne et ses volcans.
  • Contact

Profil

  • velomileo
  • Partir à la  découverte des régions, des paysages. Une préférence pour la montagne, et ses cols.
  • Partir à la découverte des régions, des paysages. Une préférence pour la montagne, et ses cols.
">

Météo

Météo Mozac

  

8 juin 2010 2 08 /06 /juin /2010 20:12

0-St-IlpizeVilleneuve-d'Allier1iére journée: MOZAC--SAINT-CIRGUES, Hte-Loire.  130 km.

Ce matin, une légère humidité dégouline du ciel, en clair, des trombes d'eau . Les téléphones sont dubitatifs, part-on, ne part-on pas ? Les avis divergent ! Après moult tergiversations et un blocage hydrophobe de Pierre et Jean-Marie, seuls Jacques, Christian et Bernard enfourchent leurs bécanes, revêtus de capes, couvre-chaussures etc…Christian est bloqué à un feu à Riom, nous ne le voyons pas, la vue limitée par les capuches, nous nous en apercevrons à St Beauzire. Il a heureusement pris la bonne route.

Pédaler avec une cape offre les avantages couplés du vélo et de la voile, c’est un nouveau sport, le Kite-Byke. Les trajectoires des vélos sont curieuses et déroutantes, surtout en descente, d’autant que le freinage manque d’efficacité. Autre avantage de la solution, on récupère de l’eau de pluie dans la cuvette formée par la cape entre les bras et le guidon. Tout le long de l’Allier jusqu’à Sainte Marguerite, la pluie variera pour nous laisser au sec pendant l’ascension de Vic le Comte. En haut, Jacques subit  la première crevaison du voyage sous un timide soleil. Il répare au sec et nous abandonnons les capes pour escalader le col de la Croix des Gardes (640m). A la descente, la pluie reprend, on s’arrête mettre les blousons, puis, 2km plus loin dans un abri de bus, les capes car le débit s’accroît.

Les voitures nous attendent à Orbeil où nous nous restaurons…dans un abri de bus. Jean-marie et Pierre se mettent en selle. Le départ sera pris capés pour quelques kilomètres car à Parentignat, nous les quitterons pour le reste de la journée. Le long de l’Allier, nous prenons  la mauvaise rive à Jumeaux. Arrivés aux abords de Brioude, Pierre a trouvé  un route directe pour Vieille Brioude. C’est ainsi que pour accomplir ce trajet tout plat, nous empruntons un toboggan qui longe la 4 voies dans sa montée vers La Chomette (c’est raide !) avant de redescendre sur Vieille Brioude…Magnifique panorama tout de même. C’est là que j’enregistre la deuxième crevaison du voyage. Nous nous arrêtons à Villeneuve d’Allier afin de contempler Sainte Ilpize et le pont Eiffel.

3-pont-de-lavoute-chilhac.jpg

Lavoûte-Chilhac

Nous arriverons à Saint Cirgues avant les femmes, d’où un demi-tour  vers Lavoûte-Chilhac pour un demi bien mérité alors que se tourne un film avec Laetitia Casta …que nous ne verrons pas.

P1020541

 Saint-Cirgues et son clocher octogonal / Hte-Loire

P1020548.JPG

Les saucisses lentilles du soir seront les bienvenues.  Dans le caveau.

 


P1020554

Mercredi 9 juin

 2iéme journée: SAINT-CIRGUES, Hte-Loire - LANGOGNE- Lozére. 

87 km.

Au lever, le temps est gris mais il ne pleut pas. Nous partons par Langeac où nous faisons nos courses pour midi (Taboulé quand tu nous tiens). Nous continuons par Saint-Arcons, site magnifique, la route de Prades est signalée barrée, nous avancerons quand même dans un paysage superbe jusqu’au village que nous traversons à pied car les travaux sont importants. Les autochtones nous proposent même un apéritif que nous déclinons, nous savons que çà va monter !

 

Langeac

L'Allier à Langeac

P1020557

Ravitaillement

Monter, certes, mais autant que çà….Au bout de 300 m nous sommes à pied,  Jean-Marie se retourne pour lire un panneau « descente dangereuse 19% ». Nous montons en fonction de nos possibilités, plus ou moins sur le vélo, au dépens de nos pauvres cales.

P1020555

 L'Allier à Prades, Hte-Loire

Prades.jpg

Le rocher de Prades, Hte-Loire 

Nous déjeunerons au sommet, à plus de 1000m, le long d’une grange pour éviter le fort vent. L’habitant viendra nous parler du beau temps et de la pluie et remplir les bidons des plus audacieux.

P1020558

La montée sur La Vialle-Destours P1020560.JPG

P1020562

 

 

 

Nous remontons vers Saint Préjet ce que le fermier avait décrit comme une descente. Jacques et moi, heureux de profiter de l’élan d’une descente , prenons la mauvaise route. Pierre, furieux , nous rappelle au téléphone alors que nous avons monté au moins 1.5 km, que nous redescendons.

P1020565

 

 La montée vers Chambon le Château offre deux chevrons mais en haut, les épouses nous attendent avec des biscuits et du réconfort.

P1020568.JPG

P1020574.JPG Chambon le Château

P1020566

La route se poursuit en toboggan  pour atteindre les rives du lac de Naussac, vent fort dans la figure. Le soulagement viendra de l’arrivée à Langogne avec une moyenne de 16 km/h seulement.

 

Christian, un sacré rouleur et facile.

P1020575.JPG

P1020579.JPG

Les chambre d’hôtes sont parfaites, tenue par une anglaise. La pluie s’est ajoutée au vent et la nuit sera tempétueuse.


P1020592.JPGJeudi 10 juin

 3iéme journée: LANGOGNE- Lozére - SAINT-JEAN du PIN- Gard.

Les bourrasques et les trombes d'eau ont eu raison de notre courage. Nous avons manqué de nombreux paysages magnifiques, mais nous n'avons pas risqué l'accident et la pneumonie. Toujours sous la pluie qui nous a suivie et accompagnée, l'aprés midi sera long. Bel accueil à nos chambres d'hôtes, succulent repas en compagnie d'un couple belge.

 

 

 

 

P1020433.JPG

Le village de La Garde-Guérin (photo prise en reconnaissance de parcours)

P1020594.JPG

Sous la pluie... et avec le

 


P1020599

Vendredi 11 juin.

4iére journée: ST-JEAN du PIN - Gard --- LOUPIAN- Hérault.  123 km 

 Nous partons vers Anduze sous un ciel gris mais calme, nous longeons la bambouseraie, puis faisons un arrêt « achat de taboulé » à Saint  Hippolyte du Fort. Après Pompignan, nous montons sur le Causse par une route en lacet  après avoir doublé un peloton d’anglo-saxons cyclos-randonneurs. Arrivés en haut, nous déjeunons sur une aire aménagée avant de descendre sur Valflaunès où nous attend une vieille amie, la pluie.

 

 

  Anduze, Gard---La porte des Cévennes

anduze01.jpg

P1020611.JPG

La Bambouseraie d'Anduze 

 Elle ne fera que croître et embellir jusqu’à l’arrivée. Les panneaux indicateurs sont insuffisants (les autochtones savent où ils vont) et nous aurons bien des difficultés à trouver notre route à Grabels où je connais ma deuxième crevaison. Sortis de cette difficulté, nous prenons la direction de Cournonterral par une route gravillonnée où Jean–Marie crève (N°4). Pendant la réparation, on entend la voix de Jacques : « tiens, j’ai crevé », des bulles  s’échappent de son pneu. Nous ressortons les capes et en route pour les derniers kilomètres. Vers Cournonterral et Cournonsec, les pistes cyclables rendent le trajet possible. Après Poussan, sur la quatre voies vers Mèze, ce sera beaucoup moins agréable avant de tourner sur Loupian. Arrivés avant nos épouses, nous buvons un demi dans un bar. Le  match de Coupe du Monde; Afrique du Sud- Mexique, nous réchauffe.P1020623.JPG

Loupian prés de Séte

Nous investissons les chambres pour commencer un week-end normal !

P1020634.JPG

  La Méditerranée

P1020630

Le lendemain, et sous le soleil de Séte.

Partager cet article

Repost 0
Published by velomileo - dans Randos
commenter cet article

commentaires