Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : velomileo / Pierre
  • velomileo / Pierre
  • : Découvrir l'Auvergne et ses volcans.
  • Contact

Profil

  • velomileo
  • Partir à la  découverte des régions, des paysages. Une préférence pour la montagne, et ses cols.
  • Partir à la découverte des régions, des paysages. Une préférence pour la montagne, et ses cols.
">

Météo

Météo Mozac

  

24 juillet 1995 1 24 /07 /juillet /1995 23:00

hautes-pyreneesEn vacances dans le département des Hautes-Pyrènèes, j'ai naturellement fait suivre mon vélo. Notre chambre d'hôtes, situé après Ste-Marie de Campan, dans la montée du col d'Aspin, La Laurence. Trés bonne adresse. Après un copieux petit déjeuner, pris en compagnie du patron du lieu, je lui fais part de mon intention, aller grimper le col du Tourmalet.

 Il me souhaite bon courage et je pars, à la découverte de ce col de légende.  

 

Sainte-Marie-de-Campan.JPG

Tout en descente, 3 km jusqu'à Sainte Marie de Campan. Haut lieu du Tour de France. 

Ste Marie de Campan, lieu mytique. Rendu célèbre par Eugéne Christophe, lors du Tour de France 1913.   fontaine.jpg

 La fontaine près de l'église, bien connu des cyclistes.

Tout au long de la montée, j'essaie de tout voir, de mémoriser chaque passage délicat. Pensez donc, mon premier col à 2000m et qui plus est: le Tourmalet. Au fur et à mesure de la montée, à  chaque virage, le paysage change. Aprés Gripp, la pente devient plus difficile, voici le premier pare-avalanche, la pente s'accentue,  j'approche de la station de La Mongie, ...après 55mn d'effort..! . La traversée est raide, pentue, mais beaucoup d'encouragement  de la part des vacanciers, j'ai oublié de dire, hier, les coureurs du tour de France ont gravi cette pente, encore beaucoup de monde à la station. J'ai l'impression de rouler au milieu des cris d'une foule énorme, mais non..! je suis seul, en train de lutter contre cette route qui n'en finit pas de monter. Enfin je devine le sommet, encore des lacets, je roule sur la peinture, des inscriptions recouvrent le goudron, énorme. Un dernier effort, je mets un point d'honneur à ne pas me laisser rattraper par 2 cyclos qui m'ont en point de mire

  Coltourmalet-001.jpg

 Voilà le panneau, 2115m, mon premier 2000.    Un grand bonheur, que seul les cyclistes comprennent. 

1h 36 depuis Ste Marie de Campan. J'admire ce panorama, la montagne, supeeeeeerrrrrrbbbbbbbe.

Voila il me reste à faire la route en sens inverse.

La récompense, le paysage et une belle descente pour parvenir à Ste Marie de Campan. Je prolonge après "La Laurence",  je traverse Payolle, le pied du col d'Aspin et ses anciennes carrières de marbre.

colaspinBeaucoup plus accessible par ce coté. Au passage du col, 1489m, un panneau recommande de ne pas stationner ? Trop tard,  des vaches partout.    Bel encombrement, un troupeau  stationnent au beau milieu,

 j'ai l'impression d'assister à une manif...! Les automobilistes râlent. Retour à "la Laurence", au compteur 63 km et un beau dénivelé.

Lors du dîner, les gérants des chambres d'hôtes, avaient organisés un apéro spéciale pour fêter ce 1ier col, délicate attention. Un grand merci.

Rappel

L'étape du tour, la 15e, arrivée à Cauterets  et vainqueur Richard VIRENQUE en solitaire.

Le tour de France 1995, ternie par l'accident  qui coûte la vie à Fabio CASARTELLI, dans la dangereuse descente du col du Portet d'Aspet. 

_______________

 

  samedi 22 juillet 1995.

Nous avons changé de chambre d'hôtes, nous sommes à Arcizans-Avant, toujours dans les Hautes-Pyrénées, près d'Argelès-Gazost. Prochain objectif, monter le col du Soulor et l'Aubisque, mais la météo n'est pas de mon avis. 

arrens.jpg

Le brouillard enveloppe les sommets. Un voisin, guide de randonnées en montagne, me rassure sur la météo, demain matin, les sommets seront dégagés. Le lendemain, le brouillard est toujours là. Le guide me conforte de partir, le soleil sera présent dans la montée du col du Soulor. L'approche du pied du col me permet de m'èchauffer, profil vallonné jusqu'à Arrens-Marsous. La vue n'est pas très dégagé, mais je fais pleine confiance aux autochtones. 

col-aubisque2.jpgLa pente s'accentue dés la sortie d'Arrens, la vue est grandiose, en route vers les sommets. 

Colsoulor-001.jpg

Le col du Soulor franchi, la photo faite,  je continue. 

La route du col de l'Aubisque est vertigineuse, le cirque du Litor impressionne.

Au passage des tunnels, gare..! , les vaches sont sur leur territoire et les tunnels leurs abris.

   Colaubisque-001.jpg

        Un nouveau beau col de légende à mon actif    

Je refais la route en sens inverse, avec prudence, je rencontre foule de cyclistes.

colaubisque3.jpgLa descente de l'Aubisque 

 La route du retour est très agréable, le bonheur d'avoir grimpé ses cols, donne des ailes, et de belles descentes

 pour retrouver la vallée, tout effort mérite récompense..!     et que de merveilleux panoramas. stsavin.jpg

Au retour, je rallonge jusqu'au bourg de Saint-Savin et son église, une abbatiale romane du XII s. 

Rando réussie, 67 km dans une très belle région. Beaucoup d'autres cols à grimper dans les environs,

 il me faudra revenir. 

___________

Partager cet article

Repost 0
Published by velomileo - dans Randos
commenter cet article

commentaires